© ASSOCIATION TUTTI 2019

Expérience immersive

L’enjeu du projet Snowball est de proposer au public une expérience sensorielle unique, le plaçant au centre d’une oeuvre d’art, dispositif

immersif intégrant des aléas scientifiques, sonores ou musicaux. Il prend la forme d’une installation plastique où la violoncelliste évolue et avec laquelle elle interagit par la musique et le mouvement.

Un projet transversal arts et sciences

La nature transversale du projet suscite la création d’une équipe pluridisciplinaire. Le travail de recherche scientifique au coeur de Snowball porte sur l’interaction son – matière. Il vise à inventer un dispositif technologique à l’intersection du travail du plasticien, du compositeur et de la musicienne qui permettra de faire dialoguer la

musique et l’oeuvre plastique. En actionnant ce dispositif, la musicienne pourra donner intelligence à l’oeuvre et la rendre vivante. Ce geste «faiseur de mondes» participera à la dimension immersive du projet. Il est notamment réalisé à l’aide de convolutions de réponses impulsionnelles adaptées avec la musique jouée. La recherche porte

d’une part sur la captation du geste et d’autre part sur sa traduction sonore. Un dépôt de brevet pour ce dispositif expérimental est en cours.

Micro cosmos utopique et dystopique

Telle une boule à neige éclatée au sol et traversant différents états, Snowball se veut comme un archipel, où l’organique et le minéral entrent en permanent dialogue. Dans cette traversée, l’Atlantide sert de référence, de par son pouvoir symbolique et narratif. Cité imaginaire, évoquant un Eden englouti et perdu, le mythe est ainsi abordé autant comme une utopie - celle d’un monde parfait dont on ne connaît l’existence avérée, mais qui reste peut-être à inventer, qu’une dystopie - instantané d’une catastrophe imminente ou à peine advenue. Pas de réalisme ici, mais bien une sorte de micro cosmos appelant autant au mythologique qu’à une imagerie futuriste. Le questionnement du rapport conventionnel scène-salle suscite autrement les sens du spectateur, à la fois à travers le pouvoir de la métaphore et par le biais de l’émotion sensorielle.

Distribution :

Stéphane Ghislain-Roussel : metteur en scène

Julie Läderach : violoncelliste

Sébastien Roux : compositeur

Samuel Rodriguez : chercheur

Baptiste Debombourg : plasticien

Aline Ribière : artiste plasticienne

Loïc Lachaize : concepteur son

Stéphane Bottard : création lumières

Production : PROJETEN/Luxembourg et TUTTI/France

Co-productions : 

OARA – Office Artistique de la Région Nouvelle Aquitaine

Fondation Martell, Cognac

Festival FACTS - IDEX, Université de Bordeaux

Espace Mendès France - Lieu Multiple, Poitiers

Cap-Sciences, Bordeaux

MUDAM - Musée d’art moderne Grand-Duc Jean de Luxembourg

Soutiens : Festival 30-30 Bordeaux, Gallia Théâtre Saintes, GMEA Albi, Scrime Bordeaux, Théâtre des 4 Saisons Scène conventionnée musiques de Gradignan, Théâtre de Vanves , Ville de Talence, GETRA SAS, Bohle

logoprojeten_2x-1.png
logo tutti rose site 2018.png

CREATION : 21 NOVEMBRE 2019

 FESTIVAL FACTS - BIENNALE ARTS ET SCIENCES

LA MECA, BORDEAUX

Photos